La tactique de démantèlement éhontée de l’AI sur le dos des enfants gravement handicapés doit être contrée

AA

Dans le cadre du programme de stabilisation, démanteler l’AI et simultanément refuser des prestations urgemment nécessaires aux familles avec enfants lourdement handicapés: cet aveu de faillite d’une société un minimum solidaire menace lors de la prochaine session d’hiver. Inclusion Handicap invite vivement le Conseil national à respecter sa responsabilité sociale.

Les familles soignant leurs enfants lourdement handicapés à la maison doivent être soutenues financièrement, c’est ce qu’exige une initiative parlementaire (12.470), qui sera traitée le 8 décembre au Conseil national. Vu que leurs enfants ont besoin de soins tout au long de la journée, les parents doivent souvent réduire leur temps de travail ou quitter leur emploi. C’est ainsi qu’ils se retrouvent très souvent dans une impasse financière. Au passage, ils déchargent les finances de l’Etat: une place en home revient très cher aux pouvoirs publics.

Mais la CSSS du Conseil national demande d’atténuer l’augmentation urgemment nécessaire du supplément pour soins intenses de l’AI: le supplément pour soins intenses augmenté doit être déduit de la contribution d’assistance octroyée par l’AI pour l’engagement de personnes externes. C’est ainsi qu’au final, il ne reste pas un franc de plus aux familles qui en ont le plus besoin. Vous trouverez joint à ce communiqué de presse un exemple chiffré.

Communiqué de presse de Inclusion Handicap

Plan du site