Non à la surveillance des assurés le 25.11.2018

AA

(Il y avait un article sur ce sujet dans le magazine numéro 3). La révision de la loi va beaucoup trop loin. Elle met les assurés sous un soupçon général, bien que la plus grande majorité d'eux se comporte de manière correcte. Voilà pourquoi il faut dire non le 25.11.

Plan du site